bibliotheque-image-page-accueil
Prix de l'Écrit Social

Les Prix de l'Ecrit Social.

Les Prix de l'Écrit Social

Remise des Prix le jeudi 3 février 2022 de 10h à 12h - Conférence des lauréates (entrée libre dans la limite des places disponible) , de 14h à 16h - Cafés-débat

Les délibérations du Prix de l’Ecrit Social 2021 ont eu lieu concernant :
- le prix du jury étudiant issu du jury composé uniquement d’étudiants de l’ARIFTS ;
- le prix de l’écrit social ouvrage délivré, comme d’habitude, par le jury pluriel, composé de formateurs, de professionnels et aussi d’étudiants.

Lauréate ouvrage :
Rose Marie Lagrave, Se ressaisir, Autobiographie d'une transfuge de classe féministe, éd La Découverte.

Rose-Marie Lagrave propose un nouveau type de socioanalyse : l’enquête autobiographique. Cet ouvrage retrace une migration sociale faite de multiples aléas et bifurcations, où domination de classe et domination de genre s’entremêlent : le parcours d’une fille de famille nombreuse, enracinée en milieu rural, que rien ne prédestinait à s’asseoir sur les bancs de la Sorbonne puis à devenir directrice d’études à l’EHESS. Parvenue à l’heure des bilans, cette passeuse de frontières et de savoirs questionne avec la même ténacité la vieillesse et la mort. Contre les injonctions de « réussir » et de « rester soi », ce livre invite à imaginer de nouvelles formes d’émancipation par la socioanalyse : se ressaisir, c’est acquérir un pouvoir d’agir, commun aux transfuges de classe et aux féministes, permettant de critiquer les hiérarchies sociales et de les transgresser.

Lauréate "jury étudiant" :
Pascale Jamoulle, Je n'existais plus, Les mondes de l'emprise et de la déprise, éd La Découverte.

« Je n’existais plus. » Cette phrase, Pascale Jamoulle l’a entendue à de multiples reprises lors de l’enquête de terrain qu’elle a menée, pendant sept ans, pour mieux cerner et comprendre ce fait social contemporain qu’est l’emprise. Prononcés par des personnes qui se sont longtemps tues, ces mots en résument les effets d’anéantissement et de dépersonnalisation. Cet ouvrage explore et cherche à élucider les systèmes d’emprise, les passages d’une emprise à une autre, ainsi que les dynamiques d’émancipation qui permettent de s’en libérer. Il croise les lieux d’investigation (le couple, la famille, le soin, le travail, l’économie souterraine) et les récits de personnes touchées. Il pose en particulier cette question anthropologique : les systèmes d’emprise ont-ils la même structure, d’un terrain à l’autre ? Les processus lents et progressifs de la déprise sont-ils similaires ?

Lauréate article :
Laura Delcourt, PRISON, RUE, FOYER : UNE TRAJECTOIRE À LA CROISÉE DU PÉNAL ET DE L’AIDE SOCIALE, Association des Chercheurs des Organismes de la Formation et de l'Intervention Sociales | « Sciences & Actions Sociales » 2020/1 N° 13

biblio2-versiontiny

Les lauréats 2020

Prix de l'ouvrage et du jury étudiant 2020

aurelia-michel-monde-negre-et-blanc

Aurélia MICHEL

Un monde en nègre et blanc. Enquête historique sur l'ordre racial.

Editions du Seuil

EN SAVOIR PLUS

Prix de l'article 2020

prix-article

Garance CLEMENT

Je sortais tout le temps en Belgique, Le rôle de la fête dans une trajectoire de mobilité sociale.

Dans Sociétés contemporaines 2019/3 (N° 115), pages 65 à 91

EN SAVOIR PLUS

Suivez-nous !

Encart Facebook
 

Le Prix de l'Écrit Social en images

Les partenaires du Prix de l'Écrit Social

  • logo-region-pdll
  • logo-maif
  • partenaire3
  • federation-acteurs-solidarite
  • mais-insertion-sociale

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus OK